Un moulin comme on n’en fait plus.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Visionner le communiqué en ligne

La société tompress, spécialiste du matériel de transformation alimentaire, commercialise depuis 90 ans des articles de qualité pour les particuliers et les petites productions artisanales. Pour tompress, transformer les produits de son jardin, manger sain et bon, utiliser un matériel de qualité pour se simplifier durablement la tâche est une simple question de bon sens. Plus de 2000 articles ont été sélectionnés pour transformer, conserver et cuisiner nos aliments. Ils sont disponibles sur catalogue ou sur Internet et sont livrés à domicile dans les meilleurs délais.

Un moulin comme on en fait plus

Il tourne lentement, n’échauffe pas le grain et son système à meules hélicoïdales libère un maximum d’arômes en coupant au lieu d’écraser.

Libérer les arômes est une chose mais éviter de les perdre en réalisant la mouture est encore plus important. Pour conserver toutes les propriétés du grain et son intégrité gustative, il est pertinent de savoir quoi éviter avant de savoir quoi faire. Moudre ne suffit pas. Il faut réduire le grain avec un minimum de contact avec l’air et surtout éviter de l’échauffer en limitant les frictions et les pressions importantes. Écraser, triturer ou pulvériser le grain avec une hélice qui tourne très vite n’est pas souhaitable : il faut couper !

Avec des meules hélicoïdales, le grain entier est coupé de plus en plus finement, d’abord comme par une pince coupante puis comme par des ciseaux. Les dents des meules fonctionnent comme des lames qui coulissent l’une sur l’autre et sectionnent le fragment. Pour régler la taille de la mouture, il suffit de régler l’écartement des meules. Quand le fragment est assez petit pour passer entre les dents, il s’échappe et tombe dans le réceptacle.

L’air.

Plus on fractionne le grain, plus on augmente la surface en contact avec l’air et pire, avec l’oxygène qu’il contient. Les parfums volatils vont se dissoudre et les lipides (le café en contient 10 à 18 %) vont s’oxyder et rancir.

La chaleur.

En chauffant le grain, soit par friction soit en le soumettant à une forte pression, on va séparer ses composants, et accélérer les déperditions sapides.

Autrefois, le café était uniquement vendu en grains. Le marchand laissait à disposition sur son comptoir un moulin de ce type pour que ses clients puissent moudre le café qu’ils venaient acheter.

Dimensions : 31 x 23 x 36,5 cm. Poids : 6 kg.

Mécanisme et volant en fonte, tiroir en bois, meules en acier garanties 25 ans.

Le réglage précis de l’écartement des meules permet de calibrer la mouture de l’éclat grossier à la poudre fine. Convient également pour le poivre et les baies dures.

CONTACT PRESSE : Carine Ojer - 05 63 71 54 65 / communication@tompress.com

Photos détourées, précisions techniques et information sur le matériel sont à votre disposition.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »